Accueil|Les usines de production

Les usines de production

Le service dispose de six usines de production qui sont disposées au-delà même du territoire syndical.

Chaque usine présente un process adapté à la nature de l’eau prélevée, avec comme objectif unique :

Produire une eau de qualité sanitaire et gustative irréprochable.

Toutes les usines sont équipées de dispositifs de neutralisation du chlore.

Ces dispositifs apportent une sécurité complémentaire aux agents d’exploitation qui manipulent les bouteilles de chlore,

aux riverains et à l’environnement local qui sont ainsi protégés des fuites accidentelles.

Usine de l’Apié

Mise en service en 1996, l’usine de l’Apié se situe sur la commune de Peymeinade. Elle traite les eaux provenant du barrage de Saint Cassien.

Son procédé de traitement est innovant et écologique. Il utilise des membranes d’ultrafiltration qui retiennent toutes les particules de taille inférieure à 0,01 micron. Sans subir de traitement chimique, l’eau est débarrassée de toutes ses impuretés et conserve ainsi ses qualités gustatives et nutritives.

La capacité de traitement de l’usine a été doublée en 2006 portant ainsi la capacité nominale de 330 l/s à 660 l/s. La capacité de traitement de l’usine d’ultrafiltration s’élève à 52 millions de litres d’eau potable par jour. Cette usine assure la production de pointe à hauteur de 25 % des capacités du syndicat.

L’usine de l’Apié a un rôle majeur pour compléter la production d’eau potable durant les périodes critiques résultant de la conjugaison de la sévérité des étiages et des pics de consommation liés à l’augmentation de la population en période estivale.

Usine de Saint Jacques

Bâtie en 1973, l’usine de Saint Jacques est située à Grasse.

Elle traite exclusivement l’eau du canal de la Siagne. Elle a une capacité de traitement de 40 000 m3/jour.

Le procédé de filtration est assuré en deux étapes :

  • une filtration sur sable
  • une filtration sur charbon actif.

La désinfection est effectuée par l’injection de chlore gazeux.

Usine de Châteauneuf

Edifiée en 1966, l’usine est située sur la commune de Châteauneuf-de-Grasse, à 13 kilomètres à l’aval du captage de Bramafan.

Elle traite uniquement l’eau du Loup.

Cette usine assure l’étape de filtration du processus de traitement. L’eau simplement filtrée, emprunte ensuite le canal du Loup pour rejoindre l’usine de Nartassier où elle sera désinfectée à l’ozone. Une partie de l’eau traitée dans cette usine est destinée à la vente en gros.

Après avoir été désinfectée au chlore, elle est livrée au réseau du Foulon.

Usine de Nartassier

Construite en 1958, l’usine de Nartassier, implantée sur la commune de Mougins, comporte deux filières de traitement dont le process et la capacité de traitement sont adaptés à la nature des eaux acheminées respectivement par les canaux de la Siagne et du Loup.

La filière Siagne est équipée d’une clarification par coagulation sur filtre, ozonation et chloration pour une capacité de traitement de 50 000 m3 d’eau potable par jour.

La filière Loup a une capacité de traitement de 60 000 m3 d’eau potable par jour et comprend seulement une désinfection finale par ozonation et chloration.

L’eau du canal du Loup est en effet filtrée en amont au niveau de l’usine de Châteauneuf située à Grasse.

Usines d’Auribeau et de Pégomas

La station de pompage de Pégomas, construite en 1963, et celle d’Auribeau-sur-Siagne, construite en 1974 traitent l’eau prélevée par trois puits à drains rayonnants, dans la nappe d’accompagnement de la Siagne.

Le processus de traitement comprend uniquement l’étape de désinfection.

L’eau brute est, en effet, déjà filtrée par les alluvions de la Siagne avant leur captage.

La désinfection est effectuée par l’injection de chlore gazeux.